L'immense solitude, avec Friedrich Nietzsche et Cesare Pavese, orphelins sous le ciel de Turin
EAN13
9782882502582
ISBN
978-2-88250-258-2
Éditeur
Les Éditions Noir sur Blanc
Date de publication
Collection
BEAUX LIVRES
Nombre de pages
317
Dimensions
2 x 1 x 0 cm
Poids
1026 g
Code dewey
809
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'immense solitude

avec Friedrich Nietzsche et Cesare Pavese, orphelins sous le ciel de Turin

De

Les Éditions Noir sur Blanc

Beaux Livres

Offres

Le livre

Cinquième édition, revue et largement augmentée, de ce livre devenu introuvable par lequel Frédéric Pajak avait fait connaître en 1999 un genre nouveau : le récit biographique et autobiographique écrit et dessiné.

À première vue, Friedrich Nietzsche et Cesare Pavese n’ont rien en commun. Et pourtant : tous deux sont orphelins de père, tous deux ont grandi dans un entourage exclusivement féminin, tous deux n’ont jamais su se faire aimer d’une femme, tous deux ont eu une vie brève, solitaire et émouvante. Et puis, tous deux ont été inspirés par une ville, Turin, et son atmosphère terriblement « psychique ».

C’est à Turin que Nietzsche perd la raison : il a 44 ans. Et c’est à Turin que Pavese se suicide dans une chambre d’hôtel : il a 42 ans. Le philosophe allemand meurt le 25 août 1900, l’écrivain piémontais un demi-siècle plus tard, à un jour près, le 26 août 1950. En cherchant des rapprochements entre ces deux artistes, ces deux « jusqu’au-boutistes de la mélancolie », l’auteur se glisse dans leur drame, dans les blessures inguérissables de leur enfance. Il fait revivre les événements tragiques qui les ont conduits l’un à la folie, l’autre au suicide.

Ce livre est d’abord une rêverie, une suite de détours et de coïncidences. Les murs de Turin y transpirent. Ils parlent. Il fallait au moins trois cent cinquante dessins pour faire entendre leurs voix.

« Ce livre n’est pas une biographie, ni deux biographies, et encore moins une autobiographie. Ce n’est pas un livre d’histoire, ni d’histoires, ce n’est pas un livre de géographie, ce n’est pas un roman et ce n’est pas une bande dessinée. » C’est l’un des maîtres-livres de Frédéric Pajak.

L’auteur

Frédéric Pajak est né en 1955 dans les Hauts-de-Seine. Il a publié une quinzaine d’ouvrages, souvent écrits et dessinés : Le chagrin d’amour, Humour — une biographie de James Joyce—, Nietzsche et son père, Nervosité générale, Mélancolie, aux PUF ; La guerre sexuelle, J’entends des voix et Autoportrait, chez Gallimard. Il est l’éditeur des Cahiers dessinés.

Après L’étrange beauté du monde et En souvenir du monde, réalisés avec Lea Lund, les Editions Noir sur Blanc poursuivent la publication des œuvres de Frédéric Pajak.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Frédéric Pajak