Conseils de lecture

13,00
Conseillé par (Libraire)
27 janvier 2024

On adore !

Un album jeunesse à découvrir absolument. C'est drôle, surprenant, plein d'imagination et malicieux.

Mamie Georges doit prendre le train pour rejoindre Chouchou à l'occasion de sa fête d'anniversaire. Avant le grand départ cette dernière lui a demandé deux choses très importantes :
1) Enfiler son déguisement dans le train.
2) Lui apporter des ChocoTrain, délicieuses friandises qu'on ne trouve que dans les trains.

Mamie Georges fait de son mieux: elle court jusqu'au train, se pare de son déguisement de clown et file au wagon cafétéria pour dégoter des ChocoTrain mais... SURPRISE, un babouin est en train de voler tous les chocolats !!

Est-ce que Mamie Georges va abandonner la partie si facilement ? Bien sûr que non !

Un album coloré qui a du peps !! On adore !!


20,00
Conseillé par (Libraire)
27 janvier 2024

D'une grande beauté !

Été 1985, Île de Ré. Comme chaque année Philippe se rend sur l'île pour passer les vacances. Il y retrouve François, le fils des amis de ses parents. C'est également le temps des chaleureuses retrouvailles avec Chistophe et la rencontre énigmatique de Nicolas, arrivé il y a seulement quelques mois sur l'île.

Quelques jours passent et ils croisent la belle Alice ainsi que son frère Marc qui intègrent immédiatement la bande.

C'est le temps de l'insouciance, de l'innocence, des premiers émois, des premières jalousies et découvertes aussi...

Ils ont 18 ans et la vie devant eux. Un soir ils partent fêter l'anniversaire de Christophe dans une boîte de nuit. Ils partent à 6 et reviennent à 5. L'un des leurs a disparu...

Une situation dramatique qui les arrache à l'enfance, qui leur vole leur insouciance et laisse place à la culpabilité et aux regrets.

Ce texte est d'une grande beauté.


19,50
Conseillé par (Libraire)
27 janvier 2024

Ce livre est beau !

3h16 du matin je tourne la dernière page de ce roman fascinant qui m'a tenue en haleine une bonne partie de la nuit. Impossible de le lâcher, de fermer les yeux, d'abandonner Olivier, Ariane, Sido, Christine ou encore Anzème ne serait-ce que pour quelques heures.

La petite et la grande histoire, toutes deux racontées à une allure fascinante. Les drames, l'amour, la liberté, les trahisons, les secrets, le pardon... la vie.

Nous traversons un siècle aux cotés de la famille Balaguère, de ses hommes notamment. Cytise, Charme, Aloès... tentant de faire face à l'adversité, aux atrocités et à la violence. Une violence qui traverse les décennies malgré la volonté de chacun. Une violence qui empoisonne, se propage et explose indéniablement...

Quelle tristesse de finalement devoir dire aurevoir aux personnes rencontrées à travers ces lignes. Ces personnes que nous avons accompagnées de la campagne à la ville, de la jeunesse à l'âge mûr, de la guerre à la liberté, de la lumière au désespoir et du désespoir à la lumière.

Ce livre dresse le portrait d'un monde qui souvent oubli de tourner rond. Un monde dans lequel les erreurs se suivent et se ressemblent. Un monde dans lequel l'égoïsme frappe le collectif au point t'étouffer l'individualité. Un monde qui fait mal tout en étant capable d'offrir résilience à quiconque la recherche.

C'est un roman, une saga, la vie de quatre générations tourmentées, c'est triste et lumineux. C'est sombre et joyeux. C'est douloureux et doux.
Ce livre fait réfléchir, ce livre est amour et espoir. Ce livre est beau.


La Trilogie de Copenhague T1

1

Globe

18,00
Conseillé par (Libraire)
27 janvier 2024

Coup de cœur !

Pionnière de l'autobiographie Tove Ditlevsen est née à Copenhague en 1917. Très torturée intérieurement elle met fin à ses jours à l'âge de 58 ans laissant derrière elle une œuvre foisonnante : romans, poèmes, nouvelles...

Toute sa vie elle porte sa voix, celle des femmes, celle d'un quartier pour lutter à travers ses écris contre les misères sociales et les injonctions pesant sur le genre féminin.

Tove Ditlevsen a grandi dans le quartier populaire de Vesterbro au sein d'une famille modeste avec une mère instable et violente, un père qui s'efface et un frère avec qui elle ne partage rien. Quand elle disait vouloir devenir poète on lui riait ouvertement au nez...
Enfance est le premier tome de la trilogie de Copenhague. Un texte remarquable dans lequel elle revient sur ses premieres années, ses premières observations et sa compréhension déjà très fine du monde.

Avec une plume aussi douce qu'acérée Tove Ditlevsen lève le voile sur l'injustice, la peur, la solitude qu'elle subit au quotidien avec une intelligence et une lucidité effarante pour la petite fille qu'elle était.


25,00
Conseillé par (Libraire)
27 décembre 2023

Génial !

Quel bonheur de retrouver nos petites reines préférées dans cette BD signée Magali Le Huche !

À l'image du roman de Clémentine Beauvais, c'est pétillant, drôle et touchant. Une vraie réussite qui offre une belle expérience de lecture de cette œuvre incontournable de la librairie (et bien d'autres endroits merveilleux sur terre 😉) !

À mettre sous le sapin ! 🎄